Actu France

Actualités et Infos en France et dans le monde

adimage
img
Home / ACTUALITÉ / Au Kosovo, la station des rêves gelés

Au Kosovo, la station des rêves gelés

/
/
/
31 Views

Sur les sept remontées mécaniques que compte la station, cinq sont hors service.

Il est 9 h 18 et Jovan Bontic peut souffler. Le seul télésiège en fonction de la station de ski de Brezovica vient de démarrer. Seulement dix-huit minutes de retard. Au petit-déjeuner, le directeur adjoint du site avait pourtant prévenu que cela risquait plutôt d’être « vers 10 heures ». Mais, pour une fois, la chance semble planer « sur la meilleure station de l’époque yougoslave », comme ce montagnard de 56 ans au teint hâlé et aux yeux bleus aime présenter son lieu de travail. D’ailleurs « une nouvelle dameuse » doit arriver aujourd’hui pour renforcer les deux antiquités actuellement en service.

De quoi améliorer un peu les pistes mal balisées et pleines de bosses de cette station du sud du Kosovo, qui se délite lentement depuis la guerre de 1998-1999 contre la Serbie. Un conflit qui a débouché sur l’indépendance de ce petit pays des Balkans en 2008. Accrochée aux monts Sar qui marquent la frontière avec la Macédoine à 2 500 mètres d’altititude, Brezovica n’est plus que l’ombre d’elle-même.

« Avant la guerre, il fallait réserver trois ou six mois à l’avance. Les touristes venaient de Serbie, de Croatie et même de Slovénie… Maintenant, on est content si on a 50 % d’occupation », déplore Jovan Bontic en faisant visiter l’Hôtel Malika, construit au début des années 1980. Avec ses cinq étages et ses 300 lits, l’établissement est le plus imposant de la station. Le manageur s’excuse sans cesse pour son état déplorable. Le club, le bar à cocktails, le restaurant « à la carte » (en français) qui sentent encore les vacances à la mode socialiste ne fonctionnent plus depuis longtemps. Tout comme les ascenseurs.

Draps troués

Dans le dernier bar en service, les serveurs, désemparés, passent la plupart de la journée à fumer des cigarettes. Le soir, les rares groupes venus de Serbie y boivent abondamment de la rakia – la liqueur locale – en chantant, donnant à l’hôtel un air de film de Kusturica, « yougostalgie »…

adimage
  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • Linkedin
  • Pinterest

Vestibulum nec placerat orci. Mauris vehicula

Vestibulum nec placerat orci. Mauris vehicula,Vestibulum nec placerat orci. Mauris vehicula

adimage

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

adimage
adimage